Chuis trop nulle...
Je viens de goûter. J'aime bien ce repas pris dans l'après-midi qui rappelle l'enfance, le 4 heures avec le pain et le chocolat...
J'ai commencé tout doucement avec un petit grillé à la confiture d'orange de ma mère. Trop bonne sa confiture.
Et puis j'en ai pris un deuxième.
Après, c'est sûr, je n'avais plus faim.
Mais j'ai continué.
Ces petits pains grillés avaient un goût rassurant.
Avais-je besoin d'être rassurée? Même pas! Je ne suis pas angoissée.
Tout va bien.
C'est dimanche, il fait très chaud dehors et très frais à l'intérieur.
Je brode au calme devant la télé.
Alors je me demande bien quelle est cette force qui m'a poussée à me gaver.
Après, j'ai arrêté de compter les petits pains.
Oh! je n'ai pas fini le paquet.
Je n'ai pas terminé la confiture non plus.
Mais c'était trop!
C'est dommage car mon poids est le plus bas depuis longtemps.
J'ai parfois l'impression que j'ai peur de maigrir! Et que dès que j'ai réussi à perdre un peu de poids, vite vite je me débrouille pour le regagner!
Bon, allez, ce n'est pas très grave.
Aujourd'hui, du coup, je n'ai pas mangé mon chocolat blanc! Parce que je n'en ai pas envie non plus!
Ce soir je mange léger, enfin, je mange si j'ai faim d'abord.
Je vais essayer de me recentrer sur mes sensations de faim/envie de manger.
Demain est un autre jour.
Demain ça ira mieux...
Bon dimanche à vous qui passez par ici.