Je fais une pause.
Elle durera ce qu'elle durera. Le temps d'un soupir. Ou le temps éternel.
Je suis juste fatiguée. Larguée. Et me confier ici ne me fait plus de bien. Dont acte.

Merci à celles et ceux qui sont venus ici un jour ou l'autre me faire un petit coucou sympathique. Il n'y a eu QUE des gens gentils ici, ce qui, hélas, n'est pas le cas dans la vraie vie et est en partie la cause de ma grosse fatigue...

Je vais tâcher de continuer mon chemin toute seule, vaille que vaille, avec mes hauts et mes bas...

Ce blog aura duré un an. Il m'en faudra davantage pour grandir, mûrir, maigrir?

Au revoir...